Pastissos de Moniato

Dans la Communauté Valencienne, la pâtisserie de Noël par excellence est le pastís de moniato (gâteau de patate douce). D'origine arabe, il est habituellement élaboré sous forme de petits beignets, d'où sont nom de pastissos, au pluriel. La fusion de la saveur de la cannelle et de la patate douce, relevée d'une pointe d'eau de vie, suppose toute une fête pour les sens.

Pour:
6
Ingredients:

Pour la pâte : 1/2 verre d’eau-de-vie d’anis à haut degré d’alcool, 1/2 verre d’huile d’olive, 1/2 kg de sucre, 3/4 kg de farine, 1 oeuf. Pour la garniture : 3/4 kg de patates douces blanches, 1/4 kg de sucre, cannelle.

Elaboration:

Pour la garniture, faire bouillir les patates douces avec leur peau. Puis les peler, en extraire la pulpe et travailler celle-ci à chaud avec le sucre et une pincée de cannelle jusqu’à ce qu’elle prenne une consistance pâteuse. Pour faire la pâte, mettre sur le feu, dans une casserole, l’eau-de-vie, l’huile et le sucre. Procéder avec précaution car l’eau-de-vie, riche en alcool, va s’enflammer. Couvrir alors quelques secondes avec un couvercle. Quand une partie de l’alcool s’est évaporée et que le sucre s’est dissous, ajouter la farine. Remuer jusqu’à ce que se forme une pâte. En tout, l’ensemble de l’opération doit prendre environ 20 minutes. Pour façonner les chaussons, travailler la pâte à chaud. L’étaler en portions de forme ronde (un verre peut faire office de moule) sur une surface lisse et huilée. Les fourrer avec la pâte de patate douce et les fermer. Sceller les bords en pressant avec une fourchette. Badigeonner les chaussons d’oeuf battu pour qu’ils soient luisants en sortant du four. Les mettre au four préchauffé et les laisser cuire à haute température (220 º) pendant 25 minutes.

  • Communes:
  • Ademuz

    Évalue et partage