La Villa de Sagunto (zone ancienne: Juiverie, Plaza Mayor et Calvario)

Img 1: LA VILLA DE SAGUNTO (Zone ancienne: JUIVERIE, PLAZA MAYOR, CALVARIO)

Il s’agit de l’ancien centre comercial et culturel de la vie médiévale à Sagunto. Sa forme est rectangulaire avec des arcades, et c’était le lieu où, traditionellement, se célébrait toutes les semaines le marché, et on conserve encore les fûts des colonnes de la place publique romaine. On y trouve l’église de Santa María et la porte de “l’almudín” (halle), où jadis on gardait le blé pour l’approvisionement de la population. On peut y observer le blason avec quattre barres de la “Corona de Aragón” (reigne d’Aragon). Aux alentours se trouve le palais municipal et les restes du temple de Diana. De la Plaza Mayor partent les rues Mayor et Caballeros, principales voies urbaines jusqu’au XIX siècle.
LA JUIVERIE.
L’accès à l’enceinte urbaine de la juiverie se fait à travers un portail avec un arc en plein ceintre situé à la rue Castillo, connu depuis le XV siècle comme le “portalet de la judería” ou le “portalet de la sang” (Portail du sang) puisque, avec l’expulsion des juifs, la sinagogue fût occuppée par la confrérie de la Purísima Sangre de Nuestro Señor Jesucristo. La topographie urbaine actuelle est pratiquement la même, et conserve en dans ses formes l’esprit donné par ses anciens habitants. Le quartier juif embrassait les rues Antigons, Ramos, Segovia, sAngre Vieja – où se situait la sinagogue – Teatro Romano et Pedro Cartagena.
PORTE DU CIRQUE ROMAIN.
Le cirque romain se trouvait entre les actuelles rue los Huertos et l’avenue Sants de Pedra. Ce monument se trouve enterré dans sa plus grande partie, et ne reste visible qu’une des portes d’entrée située à la rue los Huertos. Les restes sont formés par des pierres taillées de grandes dimensions sans aucun mortier d’union. La partie supérieure montre un grand pilier et des indices d’un autre qui, avec un achevement en arc, devait donner un effet monumental à l’ensemble. Sa construction datte du II siècle.
CALVAIRE.
Construit à moitié du XIX siècle sur le versant de la montagne du Château, du côté nord, il substitua à celui situé à la Rue Calvario Viejo. C’est un bel scénario où, au lever du soleil du Vendredi Saint, a lieu la représentation de la “Pasión y Muerte de Jesucristo” (Passion et mort de Jésuschrist).
RESTES DE LA FAÇADE DU PALAIS DU DELME.
Également appellé de “Pére el del Punyalet”, le palais se trouve à la calle Mayor. Construit au XIII siècle, on ne conserve que la façade avec des murs en pierre taillée. A l’intérieur fût fait prisonnier Pedro IV celui du “punyalet”(poignard) lors des guerres “de la Unión”, et fût obligé par les habitant de Sagunto à reconnaítre les « fueros » (Lois) et privilèges pour la ville, que plus tard, à Zarazoga, lui même détruit avec son poigrand.
VESTIGES DU PONT ROMAIN.
Situés au lit de la rivière Palencia, face au même lieu occupé jadis par le cirque, survivent deux piliers puis le demarraje d’un troisième près du bord nord de la rivière, qui devaient servir pour soutenir les arcs du pont à tracers lequel la Via Augusta traversait le Palancia.

  • Features:
  • Époque: Siglos XIII al XIX

Rate and share